×
Share this page

Comment l’intelligence artificielle modifie la chaîne de la mobilité

L’intelligence artificielle connaît un essor incroyable grâce aux systèmes d’auto-apprentissage. Quand pourrons-nous définitivement laisser notre voiture pilotée par un ordinateur ? Les choses ne sont pas encore très claires. Ce qui est clair par contre, c’est que l’IA changera bien plus tôt la chaîne de la mobilité. Du calcul des dommages dans la seconde aux abonnements de mobilité.

Un conducteur qui ne s’endort jamais et ne se laisse pas distraire ? Qui ne boit jamais, voit parfaitement dans le noir et a une vitesse de réaction incomparable ? En termes de mobilité, l’intelligence artificielle (IA) est souvent associée principalement à la voiture autonome. Celle-ci pourrait améliorer sensiblement la sécurité routière à court terme et faire chuter les volumes de sinistres.

Apprentissage accéléré
Cet espoir a été quelque peu refroidi en début d’année lorsqu’une voiture autonome (dans le cadre d’un test) a fait sa première victime mortelle.Quelques semaines plus tard, le conducteur d’une Tesla autonome décédait également lors d’un essai. Une douche froide pour l’IA ? Où le système a-t-il failli ? Cela n’était pas encore connu au moment de mettre ce numéro sous presse. “Mais si c’était lié à l’intelligence, cet accident, aussi malheureux soit-il, ne fera qu’accélérer le développement des voitures autonomes”, pense Eelco Simon, Manager Group Strategy & Business Development chez CED. “Le principe de la génération actuelle de systèmes d’IA repose en effet sur l’auto-apprentissage et la capacité à s’améliorer sans l’intervention de l’homme.” Jan Wouters, manager Innovation & Internationalisation chez AutomotiveNL, partage cette vision et insiste sur la vitesse à laquelle l’IA apprend. “La probabilité que l’IA réagisse de manière appropriée la prochaine fois en cas d’accident est plus grande que chez l’homme.”

IA : plus que la voiture autonome
Selon certains experts, il faudra encore plusieurs décennies avant que les voitures soient suffisamment intelligentes et sûres pour gérer chaque situation sur la route de manière 100 % autonome. On en oublierait du reste presque, avec toute l’attention pour les voitures autonomes, que l’IA est présente de bien d’autres manières dans le domaine de la mobilité.

Voulez-vous savoir de quelle manière ? Lisez plus dans le magazine FWD. (page 9).

CED utilise des cookies (et autres techniques comparables) pour faciliter et personnaliser la visite de son site internet. Nous utilisons aussi des cookies à des fins d'analyse et de marketing. Ces cookies permettent à CED et à des tiers d'enregistrer des informations sur vous et votre visite du site internet. Nous respectons dans ce cas votre vie privée, comme décrit dans notre déclaration de respect de la vie privée. En poursuivant votre visite de ce site internet, vous marquez votre accord avec celle-ci. Voir politique de respect de la vie privée et déclaration en matière de cookies de CED ou masquer cette notification.